Chez les Hobbits !


En parcourant les routes de NZ, on a déjà clairement l'impression d'être dans un décor du Seigneur des Anneaux. Et en tant que fan des films de Peter Jackson, il y a une étape incontournable : le village des Hobbits !



Mais avant on arrive au Lac Taupo, le plus grand de NZ avec une superficie de 606 km2, formé dans le cratère d’un volcan il y a plus de 26500 ans. L’activité volcanique est encore largement visible aujourd’hui notamment avec la présence de sources chaudes tout le long de la route n°5. Tout comme Queenstown, la ville offre un large choix d’activités autour et sur son lac mais elle est surtout connue pour être la capitale du saut en parachute.




Notre roadbook étant assez serré, on se contente d’y déjeuner et de faire une petite marche au départ du Spa Thermal Park jusqu’aux Huka Falls. Sur le chemin, on croise des baigneurs qui profitent des 40° d’une source qui se jette dans la Rivière Waikato. Plus loin, les chutes ne sont pas très hautes (à peine 10 m) mais à cet endroit, la rivière se rétrécit pour devenir un torrent furieux bleu menthol qui rugit dans la gouttière étroite que forment les rochers. Le spectacle est assourdissant……… et hypnotisant !





Rotorua est tout aussi développée touristiquement parlant et exploite à fond ses sources chaudes et sa culture Maori (35% de la population) sous forme de parcs d’attractions et de spectacles dansants ou de concerts. A l’occasion de ce WE de Pâques, nous dormons dans un “vrai“ camping, super confort avec même 2 bassins d’eau chaude et une piscine… grand luxe !! Au petit matin, Barbie nous aidera à chercher les œufs dans l’herbe encore humide.



Un voyage est fait de choix et on a désormais la confirmation que 3 semaines sont beaucoup trop courtes pour explorer la NZ. On quitte Rotorua sans visiter ses attractions et ses curiosités mais voilà, on ne peut pas tout faire et on est pleinement conscient de ce travers qu’ont la plupart des voyageurs autour du monde : la boulimie !!


Raison de plus pour revenir un jour mais pour l’heure on a rendez-vous avec le Seigneur des Anneaux et plus précisément les Hobbits dont nous allons visiter le village qui a servi au tournage de la trilogie du Seigneur et des 2 premiers épisodes du Hobbit. Le site est paumé dans la campagne néozélandaise, près de Matamata, et a été découvert en septembre 1998 par Peter Jackson lors d’un survol de repérage. Les lieux ont largement été transformés, notamment par l’armée qui, outre la construction d’une route d’accès de 1,5 km pour acheminer le matériel et les équipes de tournage, a dû assécher un marais pour ce qui allait devenir la “Place des fêtes“.





A l’origine il y avait 39 “trous“ de différentes tailles plus 5 construits lors du tournage du Hobbit. L’arbre au-dessus de “Cul-de-sac“ est totalement artificiel réalisé à partir du moulage d’un chêne avec du silicone autour d’une structure en acier. On y apprend d’autres astuces et secrets de construction mais il ne me faut pas longtemps pour revoir les images du film et notamment la fête du premier opus où Bilbon disparaît au pied d’un (vrai) arbre centenaire. Les détails de fabrication des maisonnettes sont hallucinants et on a vraiment l’impression que des petits hommes ont vécu dans ce village. Si ce n’est que passé la porte d’un “trou“, il n’y a strictement rien et que l’espace n’est pas plus grand qu’un placard à balais !! Seul l’entrée de “Cul-de-sac“ a été légèrement décorée en raison des angles de prise de vue, tout le reste ayant été filmé aux studios de Wellington.




La visite dure 1h30 et se finit par une bière artisanale offerte à la taverne du Dragon Vert. Les explications sont claires et il y a même un feuillet en français pour ceux qui ne comprendraient pas l’anglais du guide ! Bref, je reviens enchanté à la boutique de souvenirs avec l’envie de tout acheter, y compris le bâton de Gandalf ou le “précieux“ anneau avec les inscriptions elfiques, vendu 150 $ !! Mais Adèle m’aurait tué…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux