Sin City


Las Vegas, 10, 11 et 14/9.
Tout comme LA et SF, on n’a pas vraiment l’impression d’arriver dans une ville inconnue quand on débarque à Las Vegas. Nourri de tellement d’images par le cinéma et la TV, on a déjà tous vu ces hôtels-casinos totalement extravagants en forme de pyramide, de tour Eiffel ou de palais vénitien !



En empruntant le Strip, on ne peut s’empêcher de penser aux scènes de Casino, de Very Bad Trip ou encore d’Ocean Eleven. Mais dans notre cas, c’est un autre film plus récent, qu’on a eu l’occasion de voir 3x durant notre voyage (en avion ou en bus) et même en 3 langues différentes, il s’agit de Last Vegas. Ce film excellent où l’on retrouve les “papis“ Morgan Freeman, Robert DeNiro et Kevin Kline qui viennent à Sin City pour fêter l’enterrement de vie de garçon de Michael Douglas. Les 4 compères se retrouvent à l’Aria et c’est donc grâce à ce film qu’on se retrouve dans le même hôtel……… et aussi parce que le Bellagio était trop cher !!!



Comme bon nombre d’établissements à Vegas (Bellagio, Luxor, Mirage…), l’Aria appartient au groupe MGM et ses infrastructures sont juste monumentales : 4004 chambres, 61 étages, casino de 14000 m2, centre de congrès de 28000 m2 et un théâtre de 1800 places qui accueille Zarkana, un spectacle by Cirque du Soleil. C’est tellement grand que de son transat au bord de la piscine, il faut bien 15 minutes pour rejoindre sa chambre si on ne s’égare pas dans les interminables couloirs ! Idem au casino où l’on est un peu perdu la première fois et on ne sait à quelle machine tenter notre chance afin de gagner une année supplémentaire de voyage !!

Chez Sixt, on échange notre cabriolet teuton pour un gros V8 américain et on file sur le Strip pour cruiser et faire un repérage des lieux. Première impression : Vegas n’est pas aussi impressionnant !! De jour, la chaleur fait fuir les touristes qui restent à squatter les piscines, à moins qu’ils ne dorment encore pour récupérer de leurs folles nuits. Après seulement quelques km avec notre jolie Camaro SS noire, on ne supporte déjà plus le soleil et on s’empresse de recapoter le toit, préférant la fraîcheur de la clim……… sauf que cette dernière ne fonctionne pas, c’est ballot quand le thermomètre avoisine les 40° !! Retour chez le loueur qui le lendemain nous échangera notre modèle noir contre le même en rouge, avec la clim cette fois !



Mais Sin City change totalement une fois la nuit venue ! Les lumières des casinos éclairent les trottoirs comme en plein jour et les écrans géants nous aveuglent avec leurs clips à rendre épileptique ! Les touristes fourmillent dans les rues et sur les passerelles qui mènent d’un établissement à l’autre. Premier arrêt obligé : les fontaines du Bellagio, on a beau l’avoir vu plein de fois sur notre petit écran, on reste hypnotisé devant les jets d’eau qui se dressent majestueusement au rythme de la musique. A partir de 20h, il y a un spectacle toutes les 15 minutes dont le thème, la musique et le show changent à chaque représentation. Plus loin, le Mirage n’est pas en reste mais fait davantage dans le pyrotechnique genre volcan en éruption.




Et le spectacle continue, en visitant le Paris et la fameuse tour Eiffel de son restaurant ou le Venetian avec sa galerie commerciale autour d’un canal où les gondoliers poussent la chansonnette. Qu’on trouve cela too much ou pas, cela reste marrant et une fois imprégné de l’atmosphère de Vegas, on trouve cela presque “normal“. En fait c’est assez difficile à décrire mais quand on a compris que cette ville n’est pas comme les autres, on ne s’étonne plus de rien. Comme cet homme devant le Harrah’s qui accepte de se faire shooter dans les valseuses pour 20$ !! Juste à côté de cet évangéliste qui tente de faire reprendre le droit chemin à toutes les brebis égarées que nous sommes dans cette ville du péché.




A force de rentrer et sortir des casinos, on ne se rend pas compte de la distance parcourue à pied et encore moins du temps qui passe mais au final on n’est pas loin d’avoir marché près de 7 bornes durant les 4 dernières heures !!




En revenant vers notre hôtel, on est mort de faim et en passant par le Cosmopolitan, on cherche ce que Trip Advisor nous vend comme la meilleure pizza de Vegas. Le restaurant se nomme Secret Pizza et le grand jeu est de trouver ce minuscule établissement dans les 28000 m2 de galeries commerciales du casino !!!!! Evidemment il n’existe aucune indication et aucun panneau ne mentionne cette pizzeria. On joue le jeu pendant 10 min et finalement on craque en demandant l’emplacement exact à une vendeuse distribuant des échantillons à l’entrée d’une parfumerie. La démonstratrice en talons se marre avant de nous indiquer le chemin. A un escalator près, on n’était pas si loin mais l’entrée est tout de même assez planquée et on aurait pu chercher longtemps... Evidemment, nous ne vous dévoilerons pas son emplacement, à vous de chercher si vous avez des envies de (bonne) pizza lors d’un prochain séjour à Sin City !!!


Le lendemain, on découvre le 2ème Vegas. Après le clinquant des “mega-casinos“ de South Las Vegas Blvd, nous traçons plus au nord bien après le Stratosphere Casino et les innombrables chapelles où plusieurs Elvis officient pour marier des couples venus de tous les horizons. Nous sommes sur Freemont St au milieu des “vieux“ casinos tels que le Golden Nugget, le Fremont ou encore le Golden Gate. En marchant, on a les yeux rivés au-dessus de nos têtes, soit pour observer l’écran SUPER GEANT qui couvre les 460 m (!!!) de cette rue piétonne, soit pour saluer les apprentis Superman qui la survolent accrochés à 4 tyroliennes aménagées tout juste en-dessous des animations psychédéliques. L’ambiance est plus décontractée que dans les gros casinos, genre fête foraine, mais tout aussi sympa.
Adèle et moi nous nous mettons en quête de trouver une vieille machine à sous qui aurait encore des rouleaux, un levier et qui fonctionnerait avec des jetons, juste pour entendre le délicieux bruit des pièces (gling-gling !!) qui tombent dans le bac en acier lorsqu’on a la chance d’aligner les 3 mêmes symboles. En vain, la grande majorité des machines sont désormais avec des écrans LCD, qu’il faut charger avec des billets ou sa carte de crédit. On repère The Wheel of Fortune, une machine qui dispose encore de 3 rouleaux et d’un levier “à l’ancienne“ qu’on trouve dans tous les casinos de Freemont St (et sûrement ailleurs…), du coup on entame la tournée de tous les établissements en ne jouant que 2$ à chaque fois et au bout de la soirée, on réussit tout de même à gagner 46$. Pas de quoi refaire un tour du monde !!!

En 3 soirées, on n’a évidemment pas pu faire le tour des casinos et on en a même zappé un sacré paquet parmi les plus célèbres (Bellagio, Luxor, Mirage...) mais au bout du 5ème, on sature vite et on en a marre de piétiner autour des machines à sous ou sur les trottoirs du Strip. Vegas est une ville géniale pour faire la fête entre potes, pour une bachelor party évidemment mais aussi avec des couples d’amis qui auraient laissé les enfants aux grands-parents ! Sin City est l’une des 3 villes américaines où l’on peut boire dans la rue et très vite on se retrouve avec une canette de Bud Light aromatisée (Chelada, Lima-a-Rita, etc.) pour se désaltérer le gosier car la température à cette époque de l’année descend rarement sous les 25°, même la nuit… à moins que ce soit la chaleur des néons !!



En tout cas, Vegas se vit la nuit, offrant toute la démesure, la folie, le grandiose mais aussi la décadence de l’entertainment américain pour adultes ! A faire au moins une fois dans sa vie mais attention de ne pas devenir accro…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux