Melbourne, l’arty



16-18/3.
On arrive à Melbourne le dimanche du 1er Grand Prix de la saison de F1. Sur la route, je m’étais bien intéressé aux modalités et tarifs d’admission sur Internet mais j’ai depuis trop longtemps arrêté de suivre le championnat dont les retransmissions TV généraient chez moi (et chez beaucoup d’autres j’en suis persuadé) une irrésistible envie de roupiller après le 10ème tour. Mais quelle idée d’organiser des courses au budget si colossal en pleine phase de digestion du repas dominical !! Et pourtant je suis un grand fan de bagnoles et de sport automobile… Bref en arrivant à 15h, je pense avoir loupé le départ mais que nenni, c’est en écrivant un article du blog dans la salle TV du camping que je découvre avec une certaine joie que la course ne commence qu’à 18h.

Sur la route de Melbourne


(10-15/3).
Si déjà on est sapé comme des marcheurs autant aller crapahuter un peu ! Direction le parc national des Blue Mountains à 70 km à l’ouest de Sydney et plus précisément la ville de Katoomba à 1020 m d’altitude. Plus on s’éloigne de la ville, plus la route devient sinueuse et vallonnée et plus on s’enfonce dans une épaisse forêt d’arbres qui semblent être là depuis toujours. D’après WikiCamps, notre appli iPhone qui nous donne tous les bons (et mauvais) spots pour nous parquer la nuit, pas question de faire les gitans et de se poser n’importe où ; à moins de se faire déloger par les rangers en pleine nuit avec une belle amende en prime.

57 heures pour arriver à Sydney


7-10/3.
On le savait, c’était pourtant écrit noir sur blanc sur notre récap des vols : entre notre décollage de Johannesburg et notre arrivée à Sydney, il allait s’écouler 57h. Mais premièrement, il y a une différence entre le savoir et le vivre pleinement, et deuxièmement, on ignorait qu’allaient s’ajouter 2 étapes supplémentaires en plus des 3 prévues. En clair, notre trajet initial :
Johannesburg > Addis Ababa > Dehli > Hong-Kong > Sydney
s’est transformé en :
Johannesburg > Maputo > Addis Ababa > Dehli > Bangkok > Hong-Kong > Sydney

Retour au bord de l’Océan Indien


Durban, 25/2-3/3.
Durban ne nous a pas laissé un souvenir impérissable et si vous n'y passez pas lors de votre séjour en SA, vous ne loupez pas grand chose ! Sauf si vous êtes surfeur car les spots pullulent le long de la côte, mais attention aux requins !! La plongée est aussi largement pratiquée et des agences proposent de nager au milieu des requins blancs (sans cage) à condition d'avoir son Padi.

A la recherche des lions


Parc Kruger, 22-24/2.
En avion nous rallions Port-Elizabeth à l’aéroport O R Tambo de Johanesburg où nous attend un 4x4 de location, un bon gros Nissan NP300 Hardbody. Ce dernier ne se révèle pas très confortable pour parcourir les 500 bornes afin d’arriver jusqu’à la porte du Kruger National Park, surtout pour les femmes à l’arrière dont le dossier de la banquette n’est pas très incliné et empêche toute sieste……… sauf pour Adèle qui dort à présent n’importe où !!

De la route des vins à celle des jardins


Franschhoek, Mossel Bay, Plettenberg Bay, Port Elisabeth, 14-20/2.
Il y a 3 choses qu’on voulait faire en Afrique du Sud : voir le Cap, faire la route des vins et explorer le Parc Kruger. Sans le vouloir, on a exactement respecté cet ordre et après avoir quitté Cape Town, nous sommes désormais en direction de Franschoek (environ 80 km). Sur la route, le paysage est tout à fait sympathique avec une alternance de plaines, de plateaux, de montagnes sur lesquelles vient s’écraser un large “matelas“ de nuages. Quelques km encore et on sort de la highway pour stopper au premier feu où un vendeur ambulant cherche à refourguer son raisin. Pas de doute, nous arrivons au pays du vin ! Encore quelques bornes et ça y est nous apercevons les premières parcelles de vignes. Nous continuons sur cette route entourée de domaines et juste derrière, les rocheuses ! Le panorama est magnifique et il est bon de cruiser jusqu’à notre destination.

J’ai retrouvé ma Môôman à Cape-Town


Cape Town, 11-13/2.
J’étais tout d’abord étonné que mes parents choisissent l’Afrique du Sud pour venir nous rejoindre dans notre périple. Mais à un peu plus d’1/3 de notre aventure, il est bon de se retrouver en famille. Cela me faisait d’autant plus plaisir qu’ils n’avaient pas fait de grand voyage depuis un certain temps. C’est donc un peu fébriles que nous avons quitté l’Inde, heureux de retrouver la famille, heureux de découvrir un nouveau pays et heureux de retrouver un peu plus de “civilisation“ !!! En raison de leur venue, on avait programmé le road trip en Afrique du Sud bien avant notre départ et nous étions impatients de commencer notre voyage.

Notre parcours en Inde et nos hôtels préférés


Voici notre parcours en vidéo, assez optimisé pour une fois, à condition d’opter pour location de voiture avec chauffeur. Si on avait dû prendre le train ou le bus, les connexions entre les villes n’auraient pas toujours été évidentes et on aurait passé encore plus de temps dans les transports en commun, certes pas chers mais il faut s’armer de patience et prendre sur soi...

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux