Stop à Kuala Lumpur



20-22/1.
Initialement, Kuala Lumpur (KL) ne devait être qu’un transit de quelques heures entre Manille et Bangalore. N’étant pas spécialement pressés et ignorant tout de la Malaisie, nous avions modifié ce simple stop en mini-séjour de 2 nuits sur place. Avant de débarquer à KL, nous ne connaissions rien de la ville à part les fameuses tours Petronas et le circuit de Sepang qui accueille le grand prix de F1 !

Itinéraire prévisionnel en Inde

Nous serons en Inde le 22/1 en arrivant à Bangalore et nous repartirons le 10/2 de Dehli. On a galéré mais on y est arrivé et après plusieurs jours de recherches durant nos stops à Manille et Kuala Lumpur, voilà le parcours défini.

Le sud en location de voiture avec chauffeur (environ 800 km) :
Bangalore > Madurai > Periyar > Alleppey > Cochin


De Cochin, on prendra l'avion pour Goa (via Bangalore) où l'on restera 4 nuits. De Goa, on reprendra l'avion pour Udaipur (via Mumbai).

Je vide mon sac !!


Je profite de notre stop à Kuala Lumpur pour filmer le déballage de mon sac à dos. Cà va un peu vite et j'ai une “sale tronche“ mais je suis un poil cassé de notre réveil à 3:30 ce matin pour prendre l'avion à Manille…

Parcours et hôtels aux Philippines


Pas d’itinéraire en vidéo car on est simplement allé à Manille, à Boracay (via Kalibo) et retour à Manille. Mais on reviendra (un jour), pour visiter Bohol et Palawan…

Un petit bout de paradis


Boracay, 5-19/1.
Les Philippines sont définitivement une terre de (fort) contraste. Après la misère urbaine de Manille et du sentiment d’insécurité qui nous a fait nous agripper à notre sac et nous méfier de tout (souvent à tort), nous voilà à Boracay dont les plages de sable blanc et l’eau turquoise semblent sorties d’une carte postale.

Les trottoirs de Manille


3-4/1.
En arrivant à Manille, j’avais la chanson de Maxime Le Forestier qui me hantait depuis l’aéroport. C’est curieux car je ne suis vraiment pas fan de cette chanson… je préfère davantage “c’est une maison bleue“ qui me rappelle l’hymne du rang du fond au lycée et entamé après la lecture d’un devoir de philo !! Mais les paroles résonnaient en boucle dans mon crâne : « …on choisit pas sa famille, on choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d’Alger, pour apprendre à marcher, être né quelque part… ».

3 mois déjà, un bilan s’impose !

Notre arrivée aux Philippines coïncide jour pour jour à l'anniversaire des 3 mois de notre périple. Déjà 3 mois ou seulement 3 mois mais une chose est sûre, on a l'impression d'être partis depuis bien plus longtemps. Strasbourg et notre mariage nous semblent déjà loin... Ça nous a fait du bien de revoir nos amis et de "casser" notre routine de voyageurs solitaires !

Adèle et moi sommes désormais bien organisés et nous maîtrisons la gestion de nos fringues et de nos (lourds) sacs à dos. Virginie et Gilles nous ont ramené des sacs de compression supplémentaires que nous n'arrivions pas à trouver même dans des magasins spécialisés (c'est qu'on a nos exigences !!) et cela nous a permis de faire le "tri" en leur donnant des vêtements inutiles ou pas très pratiques à transporter. Nos "dressing" respectifs sont bien mieux compartimentés et agencés pour trouver rapidement nos affaires, surtout pour de courtes étapes d'une ou deux nuits. Les vêtements chauds et techniques sont désormais relégués au fond du sac en attendant les nuits fraîches de Nouvelle-Zélande ou d'Amérique du Sud.
Adèle reste sous les 13 kg même avec le shopping effectué en Thaïlande et je suis redescendu vers les 20 kg après passage à la blanchisserie avec la quasi-totalité des vêtements propres dans le sac à dos. A l'un des aéroports, j'ai réussi l'exploit d'une pointe à 24 kg au comptoir d'enregistrement et mine de rien, 4 kg de plus ont vite fait de te ruiner les épaules sans parler de la suée engendrée, même sur de petits trajets ! Heureusement qu'on était dans le pays du massage…

Restent nos bagages à main, Adèle n'est pas satisfaite de son sac de sport qu'elle porte en bandoulière et dans lequel elle transporte le linge sale et qu'elle trouve bien trop lourd (5-7 kg), même à vide. Pour ma part, avec l'ajout de mon cadeau de Noël (un zoom 70-300, +1,1 kg, acheté à Bangkok en prévision du safari en Afrique du Sud) mon sac photo (9-10 kg) est sur le point d'exploser ! Les lanières sont réglées sur le dernier cran et se détachent systématiquement à chaque ouverture, chose ni pratique, ni discrète dans les lieux très fréquentés !! Pour nous 2, un deuxième sac à dos porté sur le torse serait certainement plus confortable mais entraverait davantage notre liberté de mouvement et nous ferait ressembler à des mules chargées à toc, tout ce qu'on déteste...



Sinon en 3 mois, on cumule déjà les statistiques : 8 pays différents, 16 avions, 22 trains, 2 bateaux... et 34 hébergements !! Au sujet de l'hébergement, on commence aussi à avoir nos préférences avec une guesthouse ou une auberge de jeunesse lorsqu'on arrive dans un nouveau pays afin d'avoir des infos et compléter notre parcours prévisionnel. On alterne avec des hôtels traditionnels quand on a besoin ou envie d'un peu plus de m2 ou de confort. Mais la révélation de ce voyage restera nos séjours en auberge de jeunesse où l'on a reçu le meilleur accueil, bien mieux que dans certains 4* qu'on s'est offert ! Le confort, la propreté et les équipements (wifi, clim, vrai expresso...) sont largement au niveau voire au-dessus des établissements "classiques", sans oublier les services (laverie, snack, guide...) et surtout l'ambiance qui nous rajeunit de 10 ans !!!

Une chose est déjà certaine et cela même après seulement 3 mois, cette aventure changera à jamais notre façon de voyager...

Niveau budget en incluant toutes nos dépenses y compris nos petites sessions shopping, on maintient une moyenne de 125 €/jour. En Thaïlande, on a beaucoup voyagé, en avion de surcroît, mais les hébergements et le coût de la vie ont  rééquilibré le budget.

La mauvaise surprise dont on n'avait pas imaginé la relative importance provient des frais bancaires lorsqu'on retire du cash aux ATM (4 à 6%) ou même lorsqu'on règle par CB (2 à 3 %). Au global, ces "commissions" représentent 2,5% des dépenses, totalisant déjà près de 500 € en incluant les frais initiaux du billet tour de monde acheté chez Travel Nation (GB).

Le blog quant à lui fête déjà ses 8 mois d'existence et a dépassé la barre des 10.000 pages vues. Nous vous remercions de votre intérêt pour notre voyage et surtout pour les sympathiques messages que vous nous faites parvenir. Nous sommes loin mais grâce à vos emails, nous avons toujours l'impression de vous avoir juste à côté !!


Pour célébrer ces 3 mois de déracinement et avant d'attaquer des périples plus "rythmés" en Inde et en Afrique du Sud, on va se poser près de 2 semaines aux Philippines. Ce seront nos "vacances d'hiver" si dans notre cas, on peut outrageusement parler ainsi...

Parcours et hôtels en Thaïlande & Cambodge


Notre parcours en Thaïlande est tout sauf logique et ordonné, comme si nous avions été contaminés par la mentalité du pays !! Sarcasmes mis à part, les Thaï savent se montrer très accueillants et souriants mais la plupart des établissements où l’on a séjourné sont tenus ou gérés par des étrangers !

Notre parcours s’est construit au gré de nos envies et de nos opportunités de trouver des vols à bas prix. 

Nouvel An, les pieds dans le sable à Koh Samui


30/12-2/1.
C’était l’un de nos rêves depuis bien longtemps et notre trip autour du monde nous a enfin permis de le réaliser : passer un Nouvel An sur une plage de sable fin ! Pendant 3 jours, on oublie les wat et les bouddhas assis, couchés, debout… et on consacre toute son énergie à se détendre et à prendre du bon temps avec nos amis. Soyons clairs, ce n’est pas que notre voyage soit un véritable supplice mais faire une grasse mat’ et tremper nos fesses dans l’eau bleu lagon n’est pas si courant, même si on a largement prévu de le faire durant nos “vacances“ aux Philippines, notre destination suivante !! Mais ça, c’est le hasard du calendrier…

Ayuthaya et les marchés de Bangkok


28-29/12.
La cité sacrée d’Ayuthaya fut la capitale du royaume du Siam de 1350 à 1767, juste après la période Sukhothai qu’on a déjà visité précédemment (voir article). Ce royaume a vu la succession de pas moins de 33 rois avant l’invasion des Birmans qui ont saccagé la cité, pour la laisser ensuite à l’abandon. Les ruines n’ont pas attiré l’attention des autorités qui ont attendu les années 50 pour remettre les temples debout et commencer les travaux de restauration. Tout comme Sukhothai, le site a été classé en 1991 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

De retour à Bangkok


26-27/12.
C’est déjà la 3ème fois qu’on atterrit sur le vieil aéroport Don Mueang de Bangkok et je suis toujours autant impressionné par le green de golf qui jouxte la piste d’atterrissage !! Un parcours tout en longueur coincé entre 2 pistes avec en plein milieu le poste incendie et ses camions de pompiers juste à côté du club house ! Autant sur le parcours vu à Hong-Kong, il fallait être bon pour ne pas perdre ses balles dans la mer, autant là vaut mieux éviter de balancer son premier coup sur le cockpit d’un A319 en plein décollage… De plus, pour accéder si près du tarmac, j’imagine que les joueurs et leur sac sont scrupuleusement fouillés avant de fouler l’herbe du green…

Un village étonnant



Siem Reap, 24-25/12.
Tout comme la veille et déjà le jour d’avant, nous avons été réveillés en fanfare par un hurluberlu qui testait le micro de la salle de conférence située juste en-dessous de notre chambre………… à 6h30 du matin !! Volume à fond, il répétait comme un robot sans discontinuer depuis 5 bonnes minutes les 2 seuls mots qu’il devait connaître en anglais : « hello, hello, hello, welcome, welcome, hello, hello… ». Adèle, énervée, mit son peignoir et descendit voir l’énergumène pour lui demander de cesser son vacarme inutile : comme il avait déjà testé la sono les 2 jours précédents, on pouvait partir du principe qu’elle fonctionnait encore très bien aujourd’hui !!

Angkor Wat et le temple de Tomb Raider



Siem Reap, 21-23/12.
Passer Noël au Cambodge ? Et pourquoi pas ? C’est ce qu’on s’est dit au moment d’établir notre itinéraire (un peu biscornu) en Thaïlande, avec une brève incursion au Cambodge et plus particulièrement à Siem Reap. En arrivant à l’aéroport, on a réglé les formalités douanières qui au passage ne coûtent que 20 $ par pax, comparé aux 57 € (+ 30 € en express) réclamés par Action-Visas en France !! Parfois, il vaut mieux faire la queue au guichet à l’aéroport d’arrivée, ça paye le repas de Noël…

Du délire et du kitch


Lampang, Chiang Rai, 17-20/12.
Après les magnifiques wat de Chiang Mai et les ruines de Sukhothai, on pensait avoir notre doctorat ès temples thaïlandais et avoir fait le tour de la question… Et bien non, on allait encore découvrir d’autres styles, bien plus extravagants et surtout nous allons suivre la piste du bouddha d’émeraude (actuellement à Bangkok).

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux