Remontons 800 ans en arrière !


Sukhothai, 16-17/12.
Après la petite mise en jambe de la veille, il était temps pour nous d’attaquer les 2 gros morceaux pour lesquels nous sommes venus jusqu’ici : le centre du parc historique de Sukhothai inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et le parc historique de Si Satchanalai. On a eu une chance énorme avec la météo. Le violent orage de la veille a inondé tout le parc de la guesthouse à tel point qu’ils ont dû utiliser des pompes pour évacuer l’eau qui s’était accumulée aux abords des bungalows. Mais au matin, on a pu découvrir un magnifique ciel bleu avec un soleil pas trop écrasant, bref, des conditions idéales pour visiter des ruines.

Le parc de Sukhothai est énorme et très riche : pas moins de 70 sites dans un rayon de 5 km dont 21 à l’intérieur de l’enceinte. On ne les a pas tous visité et je vous rassure, je ne vais même pas (trop) vous narrer l’histoire de ceux qu’on a vus ! D’une part, il y a Wikipedia pour ça et d’autre part pour les décrire, je serai à court de synonymes de magnifique, splendide, majestueux, etc. !!! Donc en résumé notre conseil si vous allez en Thaïlande, VENEZ VOIR SUKHOTHAI !! On n’aurait jamais imaginé voir autant de ruines, certes pas toujours bien conservées mais le spectacle est réellement merveilleux et il se dégage de ses pierres, une atmosphère difficile à transcrire………… entre recueillement, émerveillement et fascination. De plus, les sites étaient relativement peu fréquentés et permettent de prendre son temps et de faire tranquillement des photos sans un car de Chinois sur les clichés ! Adèle s’est également laissée ensorceler par les lieux et a attrapé le même virus que moi, en shootant avec son compact les monuments sous tous les angles ! Il y avait des touristes venus de tous les horizons mais aussi des locaux qui venaient en famille, pique-niquer aux abords des temples !

Voici un “petit“ extrait de nos prises de vues et je vous promets qu'il n'a jamais été aussi difficile de faire un tri et de sélectionner quelques photos pour le blog :

Dès l’entrée, Wat Mahathat donne le ton, c’est le temple central et le plus important du parc entouré d’une enceinte carrée en brique de 200 m de côté. Il dispose d’un chedi principal en forme de bouton de lotus, caractéristique du style de Sukhothai, dont la base est décorée de disciples en stuc, marchant dans le sens des aiguilles d’une montre comme le veut le culte. En tout, le monastère compte près de 200 chedis et on peut admirer quelques majestueux bouddhas d’origine dont l’un (debout) qui toise à 12 m de hauteur.










On a enchaîné avec le Wat Si Sawai construit entre le 12 et 13ème siècle caractérisé par ses 3 tours de style khmer.




Le Wat Traphang Ngoen est plus petit mais on adoré l’ambiance paisible au bord de l’eau et les perspectives qu'il offre des autres monuments.





Le Wat Sa Si sur son île où l’on accède grâce à une passerelle en bois. On peut y voir un bouddha debout dans le parc et un autre assis dans ce qui reste du ·hăhn (hall du temple).





On a sonné la cloche devant le monument en bronze du roi Ramkhamhaeng (3ème suzerain de Sukhothai) qui a créé l’alphabet Thaï.



A l’extérieur des remparts se dresse le Wat Cetuphon où l’on peut trouver 4 images de bouddhas dans différentes postures (assis, couché, debout et marchant). Les statues sont très abîmées et il ne reste plus grand chose du temple mais son originalité nous a plu.




En face, le Wat Chedi Si Hon dont le chedi devait posséder de beaux reliefs en stuc, aujourd’hui très abîmés mais qui encourage l’imagination.




Sur la route du retour à l’hôtel, le Wat Sorasak a retenu notre attention : la base de son chedi était décorée d’éléphants dont l’état de conservation (ou de rénovation ?) nous a surpris. A coté du temple, de maigres vaches broutaient l’herbe sous le regard amusé des enfants.




Attirés par la foule qui grouillaient dans les petits marchés autour des temples plus récents, on s’est encore arrêté à trois Wat dont le Wat Ratchathani (les 2 dernières photos ci-dessous) au centre de New Sukhothai.




Le lendemain, on a entamé notre remontée vers le nord et nous en avons profité pour nous arrêter au parc historique de Si Satchanalai-Chaliang situé à 50 km de Sukhothai. Sur le chemin, il y a évidemment des Wat tous les km mais certains attirent l’œil plus que d’autres notamment celui-ci avec son bouddha géant.



Les ruines de Si Satchanalai sont du même style que celles du Sukhothai mais dans un cadre plus bucolique et encore plus paisible. C’est bien simple, sur la matinée je crois qu’on n’a pas vu plus de 10 personnes sur le site qu’on croisait aléatoirement en fonction du sens de la visite de chacun !






Le Wat Chang Lom et le Wat Chedi Chet Thaeo sont les 2 principaux sites. Le premier est reconnaissable à son chedi en forme de grosse cloche et à ses éléphants (très abîmés) qui ornent la base. Au deuxième étage dans de petites alcôves, on peut admirer des bouddhas assis encore relativement bien conservés.








Le second sanctuaire est extrêmement riche avec pas moins de 7 rangées de chedi dont le plus grand est une copie du Wat Mahathat de Sukhothai.






Dans le même axe, on continue avec le Wat Suan Kaeo Uthayan Yai et le Wat Nang Phaya. Ce dernier est le plus intéressant avec un pan de mur du ·hăhn où l’on peut admirer la finesse des reliefs en stuc.





De l’autre côté de la route, presque entièrement caché par la forêt, on distingue le chedi à 20 côtés du Wat Lak Muang dont la construction est largement influencée par le style khmer. Lak Muang signifie la poste de la ville et confère à ce temple une fonction tout à fait originale !



Le Wat Khao Suwan Khiri se situe sur la colline qui surplombe le parc et impressionne par son large chedi posé sur une base carrée de 3 étages qu’on peut monter grâce aux marches près du ·hăhn dont il ne reste presque rien.



Sur le bord de la route en quittant le parc, on a trouvé ce temple (dont j'ai oublié le nom !!) avec une architecture inédite à 3 chedis alignés, tout à fait originale !





On a eu notre dose de ruines et de temples anciens mais on est ainsi préparé pour le Cambodge où l’on pourra faire la différence avec les sites du parc d’Angkor. En attendant, on continue notre route vers Chiang Rai qu’on atteindra après avoir fait étape pour la nuit à Lampang.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez-nous sur Instagram !

Boutons Sociaux